Vice Champion de France...

C’est en leader de la Coupe de France qu’Eric arrivait au Paul Ricard, avec 10 petites unités d’avance sur son rival pour le titre Nicolas Milan. Malgré deux belles courses riches en bagarres et suspense, Eric devra finalement se contenter du titre honorifique de Vice-Champion de France…


Aligné sur deux tableaux ce week-end, Clio Cup France et Eurocup Clio, Eric n’avait l’autorisation de participer qu’à une seule séance d’essai dans chacun des deux championnats. Séances qu’il terminera à chaque fois tout en haut de la feuille des temps ! Une première satisfaction pour lui et son équipe.

 

Ce week-end rythmé se poursuivait avec les qualifications de la Clio Cup France où Eric ne parvenait à faire mieux que le 5ème chrono pour la course 1 et le 3ème chrono pour la course 2. Milan profitait lui de ses rapides coéquipiers et du phénomène d'aspiration capital sur ce tracé pour réaliser par deux fois le 2ème chrono.

 

Avec une place défavorable au départ de la course 1, Eric se devait de revenir rapidement aux avant-postes. C’est ce qu’il fit avec autorité en pointant au 3ème rang dès le 1er tour de course s’attaquant dans la foulée à Fouineau pour le gain de la 2ème position. Cependant Fouineau résistait et leur lutte pour la seconde place faisait les affaires de Milan qui parvenait à s’échapper facilement en tête de la course. 2ème à l’arrivée, Eric parvenait tout de même à accrocher les points du meilleur tour en course.

 

Au départ de la course 2 Eric comptait encore 6 points d’avance sur son rival. Si Milan l’emportait, Eric se devait de finir 2nd et Milan ne devait pas empocher les points du meilleur tour en course. Dès le départ les deux hommes entamaient leur duel remontant la 1ère ligne droite portière contre portière, Eric prenant finalement l’avantage au freinage, avant que Milan ne repasse profitant de la bataille entre Eric et l’éphémère leader de la course, l’espagnol Villanueva. Milan pointait donc en tête à la fin du 1er tour, Eric parvenait finalement à s’emparer de la seconde position dans le second tour et se lançait à l’assaut du leader. S’emparant du meilleur tour en course, il parvenait à faire rapidement la jonction sur Milan, mais ce dernier, retardant un peu trop son freinage, court-circuitait la chicane du Mistral reprenant ainsi une avance confortable sur Eric et reprenant sans forcer le meilleur tour en course! Cette manœuvre n’était pas pénalisé par la direction de course, ayant été réalisée hors du champ de la caméra ! Voyant donc ses chances de titre s’envoler à cause de cela, il faisait de même que son rival quelques tours plus tard. Le duel se reformait donc en tête et Eric cherchait l’ouverture sur le leader. Cette bataille faisait les affaires de Guillot (fidèle lieutenant de Milan) qui recollait aux deux hommes et touchait Eric, ce qui leur faisait perdre le contact sur Milan qui passait la ligne d’arrivée en vainqueur. Les 2 hommes se retrouvaient donc à égalité de points au championnat mais sur décision des commissaires ils prenaient tous deux une pénalité de 30s les reléguant respectivement aux 8ème et 12ème rangs de la course, offrant le titre à Milan.

 

 Une grosse déception pour toute l’équipe qui se sentait volée sur cette dernière course… qui ne reflétait en aucun cas une magnifique saison sportive